En France, la Bretagne est une zone péninsulaire située à l’ouest et bordée par l’Iroise, le Golfe de Gascogne et la Manche. Son histoire complète débute à l’âge de la pierre polie, époque dont l’on peut encore y voir les vestiges aujourd’hui, avec des dolmens, des menhirs, des tumulus et autres cercles de pierre. C’est une des raisons pour laquelle elle est considérée comme une terre celte, l’autre majeure étant la présence sur son territoire de la forêt de Brocéliande qui abriterait selon la légende la tombe de l’enchanteur Merlin, ainsi que le Val sans Retour de la fée Morgane et la fontaine de Barenton. Successivement, de nombreux peuples immigrés dans ce qui n’est pas encore la France s’installent en Bretagne, comme les Namnètes et les Vénètes. En 57 avant J.-C, la zone tombera ensuite sous occupation romaine, conquise par César. A partir de ce moment, elle voit son développement s’accélérer, notamment avec la création de ports et d’usines.

Evolution jusqu’à notre ère

Dans un monde de plus en plus porté sur la guerre, de nombreuses tentatives d’unification et de pacification de la région de Bretagne en France ont lieu, mais elles échouent. Il faut attendre le XIVe siècle pour voir une administration forte s’imposer, et décider de faire intégrer le territoire jusque-là autonome au Royaume. Alors qu’il est prospère, la révolution française vient tout chambouler. La dissolution de la province est ordonnée au début des années 70, et elle est divisée en 5 départements à savoir, le Morbihan, les Côtes-du-Nord, la Loire-inférieure, Ille-et-Vilaine et le Finistère. Ce n’est qu’à partir de 1920 que la région de Bretagne en France entre dans une ère de modernisation, influencée notamment par la découverte de cultures occasionnée par la 1ère guerre mondiale. Si la crise économique n’a pas manqué de frapper cette zone, elle se porte assez bien aujourd’hui, avec un taux de chômage localisé de 7,2% (régression de 0,4 point), avec la création de plus de 200 entreprises chaque trimestre.

Bon à savoir sur la Bretagne en France

La Bretagne est une terre sportive, abritant plusieurs clubs de football dont les plus connus sont le Stade Brestois et le Football Club de Nantes. Vous ne risquez donc pas de vous y ennuyer si vous êtes fan de foot. Il faut toutefois savoir que de toute la France, la Bretagne est classée 3ème parmi les zones sismiques. Depuis 2000, plus du millier de séismes ont été enregistrés. Il n’y a cependant pas grand choses à craindre, les amplitudes relevées étant relativement faibles. Le plus puissant tremblement de terre s’est produit dans le Morbihan en 2002, avec une magnitude de 4,8 sur l’échelle de Richter, un tel chiffre restant extrêmement rare. La fréquence des séismes est expliquée par les experts par le fait que la Bretagne abritait il y a des millénaires, le massif armoricain. Il s’agit d’une chaine montagneuse aujourd’hui quasiment disparue dans la région, mais dont il reste quelques vestiges comme le Roc’h Trévezel qui mesure 384 mètres. Voilà quelques informations sur la Bretagne en France qui devraient vous être utiles si vous aimez le foot ou faire des randonnées montagneuses.